• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7219

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Une semaine, une histoire : semaine 23 [30448]

2017 précisément | TÉBÉO

Film professionnel
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:01:30
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
    • Condition de travail - Vacances
7 juin 1936. Les accords de Matignon, qui allaient créer les conventions collectives, passer la durée du temps de travail hebdomadaire à 40 heures et instaurer les congés payés, sont signés.

À l'époque, ce sont deux semaines qui sont accordées. Les revendications sociales des syndicats porteront au fur et à mesure cette période de congés à cinq semaines. Cette évolution majeure du monde du travail en France eut de grandes répercussions en Bretagne, notamment sur le plan touristique.

Pour les salariés et leurs familles, c'est un bouleversement. En 1936, ils sont plus de 600 000 à partir en vacances, trois fois plus un an plus tard.

Toussaint Charpentier, notaire à Chatelaudren, filme les vacances de sa famille à Saint-Quay Portrieux. Sa fille, Anne-Yvonne Denoual, avait six ans à l'époque :

"Cétait presque médical, c'était pour le changement d'air. Il fallait changer d'air. Le bonheur de se mettre en maillont de bain. Ça avait un inconvénient, c'tait des maillots très chauds en laine, qui grattaient, vous ne pouvez pas imaginer ! Ç'était la détente, une liberté totale. On pouvait courir, galoper, faire des galipettes, comme vous voulez"

"Il y a eu un afflux en 36 de petits parisiens. Et puis on nous disait "surtout n'allez pas jouer avec les congés payés". Notre plaisir c'était de les rejoindre dans les mares, derrière le dos des parents. Et maman avait peur des gros mots, des choses comme ça, qu'on devienne un peu trop degourdis de ce côté là... Je me souviens simplement "Faites attention n'allez pas jouer avec les congés payés", ça c'est resté dans mon oreille !"

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam