• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

A l'écoute des étoiles [25736]

2012 précisément | Loïc CHAPRON | Rolland SAVIDAN

Film professionnel | Bretagne

Vous devez être adhérent pour visualiser ce média.
Attention, seul un extrait de ce film est disponible en ligne après adhésion. Pour le consulter en intégralité, contactez-nous.

Déjà adhérent ?Devenez adhérent

    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:52:00
    • Coloration
    • NB et Couleur
    • Format durée
    • MM - Moyen métrage
    • Format original
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
Fin 1950 - Début 60 : les Etats-Unis et l’URSS sont en pleine guerre froide. L’espace est devenu leur champ de bataille. Les soviétiques frappent un grand coup en réussissant la mise sur orbite de Spoutnik, premier satellite artificiel dont la seule fonction est d’émettre un simple bip. Pour les américains c’est un véritable traumatisme. Certains journaux vont jusqu’à parler de Pearl Harbor technologique. Ils répliquent avec le programme «TELSTAR» (téléphone des étoiles) destiné à relier l’Europe et les Etats-Unis par liaison satellite. Pour cela, il est nécessaire de disposer de stations d’émission-réception de part et d’autre de l’Atlantique.
En France, c’est le temps des grands chantiers initiés par le Général De Gaulle pour redonner au pays le statut de grande puissance qu’il a perdu avec la guerre : mise à l’eau du paquebot France, lancement du programme Concorde, développement du nucléaire civil et militaire. Paradoxalement, elle reste très en retard sur le plan des télécommunications. Symbolisé par le fameux sketch de Fernand Raynaud « le 22 à Asnières » le téléphone est la risée des humoristes.
Pierre Marzin, le directeur du Centre National d’Etudes et de Télécommunication, comprend très vite le bénéfice que la France peut tirer d’une association avec les Etats-Unis sur le projet Telstar. Usant de son influence auprès du Général, il impose l’implantation d’une station spatiale à Pleumeur Bodou, petit village de son Trégor natal.
Octobre1961 : le compte à rebours est lancé. Il ne reste que 9 mois avant le lancement du satellite. 9 mois de travaux en plein cœur d’un hiver particulièrement rigoureux. 9 mois de tension, de doutes, de rebondissements. Sous le regard inquiet des riverains qui s’interrogent sur la finalité de ce gigantesque chantier, un millier d’ouvriers, de techniciens et d’ingénieurs français et américains travaillent jour et nuit.
10 juillet 1962 : le satellite est lancé. A Pleumeur Bodou, la tension est à son comble. Les journalistes du monde entier ont été conviés à l’événement. Sous l’enveloppe de dacron, la gigantesque antenne-cornet de 340 tonnes s’oriente vers le ciel. Il faut un peu moins de 3 heures au satellite pour faire le tour de la terre. A chaque passage les techniciens n’ont que 20 minutes pour le localiser, pointer l’antenne et capter le signal.
11 juillet 0H47 min : au sixième passage du satellite, les écrans affichent la première image de télévision transmise en directe depuis les Etats-Unis. C’est l’euphorie générale. L’événement aura un retentissement international. Il marque à jamais ceux qui y ont participé et qui nous racontent cette épopée.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam