• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Chroniques de la guerre d'Algérie, François Bourges [27567]

2015 précisément | Bernard ANDRIEUX

Film professionnel

Ce film n'est pas disponible. Pour plus d'informations, contactez-nous.

    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:33:00
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Vidéo montage
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
    • Algérie - Guerre
François BOURGES. 34’. Né en 1933. Appelé sursitaire. 1958-1961. Oran.
En tant que sursitaire, il n’est appelé qu’en 1958 à l’âge de 25 ans, deux mois après s’être marié. Son appel pose des problèmes matériels sérieux. Il fait ses classes à Montluçon mais n’ayant pas la fibre militaire, il ne fait pas les EOR mais est obligé de faire un peloton à Metz. Il ne supporte pas la discipline militaire qui empêche toute discussion. Il passe dix mois à Rennes à la direction du matériel. L’arrivée de l’informatique retient un peu son attention. Il donne des leçons de math au fils du colonel ce qui lui permet d’avoir quelques permissions pour voir sa femme non loin de là à St Malo. Il commence à se poser des questions avec l’autodétermination. Un officier compréhensif l’oriente sur une affectation à Oran plutôt qu’à Guelma. Il se retrouve dans une compagnie de réparation d’auto bien qu’il ne connaisse rien en mécanique tout en étant ingénieur en mécanique. Ce qui le frappe, c’est qu’on ne parle jamais de la guerre d’Algérie. Il revient en permission en métropole et quelques mois après, sa femme le rejoint à Oran où ils trouvent un petit appartement. Il se retrouve chez lui tous les soirs. C’est le seul non officier à être dans cette situation. Ses copains compréhensifs prennent ses tours de garde. Il découvre le pays, la plage, la ville en compagnie de sa femme. Il ne participe à aucune opération.
Au retour, il commence à lire Le Monde et Témoignage Chrétien. Il s’investit dans le syndicalisme et la politique. Il vit dans le 9-3 pendant 16 ans. Il y fréquente un voisin marqué par la guerre d’Algérie et qui conserve une haine des Algériens.
Ce n’est qu’à partir des années 2000 que l’Algérie revient dans ses préoccupations et il découvre l’association 4 ACG dans lequel il s’investit.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam