• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Dibab Diwan, Skol Diwan Naoned [24999]

2012 précisément | Jean-Charles HUITOREL

Film professionnel | Bretagne

Vous devez être adhérent pour visualiser ce média.
Attention, seul un extrait de ce film est disponible en ligne après adhésion. Pour le consulter en intégralité, contactez-nous.

Déjà adhérent ?Devenez adhérent

    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:26:00
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
    • Diwan (association) - Diwan (enseignement par immersion) - Langue bretonne - Nantes (44)
La plupart des Bretons connaissent les écoles Diwan où les enfants apprennent le breton en « totale immersion » en suivant les programmes de l'Éducation Nationale. Les écoles Diwan sont laïques, gratuites et ouvertes à tous. Elles appartiennent au paysage éducatif et culturel breton. Comme le fait remarquer son directeur avec malice : « Skol Diwan Naoned, l'école Diwan de Nantes et ses 180 enfants inscrits, est la plus grande école Diwan du monde !...» Elle se distingue de ses « sœurs » du réseau Diwan (une quarantaine d'écoles) parce qu'elle est située au cœur d'une mégalopole, la grande agglomération nantaise qui offre un énorme brassage culturel. Dans beaucoup de familles de l'école Diwan de Nantes, un des parents est d'origine étrangère. Cette diversité des origines, des cultures, des langues parlées, ces « mixités » des couples de parents font toute la richesse de cette école. Ces familles qui inscrivent leurs enfants à l'école Diwan de Nantes, le font avec des motivations multiples et variées : découverte de la langue et de la culture bretonnes, apprentissage d'une nouvelle langue dans la perspective de faciliter, plus tard, la pratique d'autres langues, « attaches » parfois lointaines avec la Bretagne… Chaque famille a une histoire, un parcours… Olga est originaire de Madagascar, Marï-Am est Peule du Sénégal, Tharuka est arrivé du Sri Lanka… Pour certains, inscrire son enfant à l'école Diwan, quand on vit à Nantes, c'est vouloir affirmer une part de son identité bretonne, s'en convaincre, la reconstruire, selon les cas… Cette question identitaire vient en contrepoint des situations de brassage culturel, de mixité… Toutes ces notions se complètent. Elles ne s'opposent pas, bien au contraire ! On peut voir qu'elles se nourrissent heureusement les unes des autres… Le « choix Diwan » ne se fait pas par hasard. Aucun ne le regrette. Tous y voient un symbole d'ouverture, de curiosité vers les autres, de tolérance.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam