• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Voyage dans l'Aurès, Pâques 1939 [24550]

1939 pâques | Marcelle NÉRÉ

Film amateur
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:27:40
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 8 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Algérie - Caravane - Enfant - Flûte - Musicien - Oued - Repas - Thé - Tourisme (activité)
Carton "Voyage dans l'Aurès, Pâques 1939".
Carton "Dans les gorges de Maafa", on charge les mulets, départ de la caravane de mulets, une touriste sur un des mulets, progression dans un relief accidenté de gorges.
Carton "Bouzina aux eaux vives", deux femmes algériennes, sans doute des bergères, une jeune fille avec un costume traditionnel de l'Aurès, une femme lave son linge dans la rivière avec ses pieds (le foulage du linge), arrivée dans un village, Bouzina, rassemblement des hommes, on lave la vaisselle dans la rivière, les enfants traversent la rivière, un groupe de femmes, on remet le chèche sur la tête de la femme touriste.
Carton "Le Goum d'Arris", défilé de cavaliers algériens en tenue militaire française, le Goum d'Arris est une force de police créée par la France en vue de rétablir l'ordre dans cette région.
Carton "Roufi et ses palmeraies en canon", vue sur le village de Ghoufi et sur le canyon, logement aux balcons de Ghoufi (aujourd'hui en ruines), portrait d'une petite fille, un enfant à dos de mulet, portrait d'enfants, une touriste tient un enfant par la main, des hommes prennent le repas accroupis en groupe, un guide enveloppe ses pieds dans un tissu puis chausse des sandales pour la randonnée.
Carton "Ouled Mansour, vrai nid d'aigle", paysage de canyon avec une fortification et un village perché dans l'Aurès, un homme fait de la vannerie, un autre du tressage. Portrait d'hommes. Deux hommes montent un escalier à pic.
Carton "De Roufi à Baniane", CP sur la caravane qui avance à flanc de montagne, vue sur le canyon creusé par l'oued Labyad, un jeune berger, on aide un couple de touristes à monter sur les mulets, bivouac à l'ombre des palmiers, traversée d'une rivière à pied.
Carton "La Guelaa de Baniane" (aussi appelé "galaâ", il s'agit d'un grenier à étages fortifié).
Carton "À M'chounèche, sous les palmiers", portrait d'enfants, on mange des dattes, on apporte le thé, on boit le thé sous les palmiers, bivouac à l'ombre, repas, un homme se fait raser.
Carton "Ain-Zatout, pays du "Petit frère" ", vue sur le village d'Ain Zaatout, un homme lave le linge sur des rochers, des femmes foulent le linge (lavage avec les pieds), des femmes portent un chargement de bois. Un dromadaire.
Carton "Retour", une caravane de mulets dans un paysage désertique, un homme joue une flûte berbère à identifier, un homme danse à côté de lui.
Marcelle Léa Yvonne Néré est née le 28 juin 1908 à Brest au 21 de la rue Amiral Linois. Elle est la fille de Georges Clément Patrice Néré professeur de l'enseignement technique et ingénieur diplômé de l’École supérieure d'électricité (1884 Berchères Les Pierres Eure et loir-12 juin 1957 Landunvez) et de Jeanne Gabrielle Alliot (1874 Manou Eure et Loir-28 septembre 1964 Longwy Meurthe et Moselle) sous-économe au lycée de jeunes filles de Brest. Ses parents se marient le 29 aout 1907 à Berchères Les Pierres (Eure et Loir). Marcelle Néré avait deux soeurs : Magdeleine Louise Néré épouse du médecin colonel René Pout Blondel (1911 Brest -1988 Offranville) pharmacienne de profession, et la grand-mère de Monsieur Pierre.

Marcelle Néré effectue une scolarité itinérante selon les affectations de ses parents qui travaillent dans l'enseignement. Elle achève sa scolarité à l’École normale supérieure de jeunes filles de Sèvres et en 1934 est lauréate du concours d'agrégation de physique. Elle enseigne cette matière puis est mutée en Algérie.
Vers 1937, elle acquiert une caméra 8mm, un vérificateur grossissant, une enrouleuse et une colleuse (tous deux de marque Kodak). De 1937 à 1947, elle filme pendant ses vacances scolaires ses proches, les gens et les lieux qui ne lui sont pas familiers : goémoniers de Portsall, artisans et quotidien d'Algérie. En 1938, elle tourne en Algérie le film Tour du Grand Erg.
Elle décède le 17 aout 2006 à Saint-Georges-de-Didonne (Charente-Maritime).

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam