• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8405

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

Maquis Caro [1635]

1944 à 1945 | Michel MAZÉ

Contribuez !
Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:17:15
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 8 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • 1944-1945 Libération - Argol (29) - Barque - Camion - Chien - Châteaulin (29) - Coiffe - Crozon (29) - Crozon (presqu'île de) - Football - Funérailles - Fusil - Guerre - Mariage - Mariage religieux - Messe - Moine - Roscanvel (29) - Rosnoën (29) - Résistance - Sloop - Trégarvan (29) - Église
Fin 1944 et début 1945, images du maquis Caro dans la région de Rosnoën et Dinéault.
Images de résistants mal équipés (portraits), portrait de Jean Cadiou (ou Yann Cadiou) portant un béret, des lunettes et la cigarette à la bouche. Groupe de résistants en discussion. Rosnoën, calvaire et église de Saint-Audoën (XVIe-XIXe s.). Un résistant à vélo. Yann Cadiou passe, fusil à l'épaule, devant la caméra. Reconnaissance aérienne. Groupe de résistants assis dans la lande. Une femme se coiffant d'un casque allemand et se regardant dans le miroir. Des hommes en arme sur une voiture.
Traversée de l'Aulne avec barque, reconstitution de tir au fusil.
Messe en intérieur (curé en surplis), portraits de résistants. Match de football dans un champ.
Embouchure de l’aulne près de la rade de Brest (?), bateau à voile (sloop). Cimetière, groupe près de tombes, trois cercueils arrivent sur une charrette (corps exhumés du maquis Caro ?).
Dans une ferme, vin d'honneur d'un mariage, une femme, un moine (de Landévennec ?), coup à boire avec bouteille lors d’un vin d’honneur d’un mariage.
Jeanine Cadiou, à vélo, sert la main d'un homme sur le pas d'une porte.
Mont Saint Michel de Brasparts, coiffe à aile d’hirondelle (Pays Rouzic), gros plan sur homme avec béret avec inscription FTPF, portraits de femmes.
Libération de la presqu'île de Crozon, clocher de l’église Saint Philibert à Crozon, Roscanvel, entrée de la caserne du réduit de Quélern.
Dinéault le 19 août 1947, cortège d'un double mariage à Tregarvan. L'un des deux mariages et celui de Jean Cadiou et de Jeannine Caro (la sœur de René Caro). Cortège à la mairie puis à la sortie de l’église, prise de vue de photographe.
Michel Mazé (26 février 1923 à Brest - 4 février 2009 à Concarneau) est l'ainé de la famille. Il fait ses études au collège Saint-Louis à Châteaulin. Dès ses 14-15 ans, il s'intéresse au cinéma amateur par le biais de son père (Jean Mazé), épicier en gros à Châteaulin à l’épicerie « Le Coucou ». Son père a filmé dans les années 1930 la vie de famille avec l'idée de faire des projections publiques pour attirer de la clientèle. Il projetait alors ses films dans son arrière boutique, devant les châteaulinois qui montraient patte blanche en lui présentant l'emballage d'un produit de son épicerie. Il se fait aider de son fils Michel qui filme les activités locales telles que courses cyclistes, les matches de foot, les kermesses et les pardons...

Michel Mazé passe son baccalauréat à Quimper en 1939, mais la guerre arrivant, il restera aider son père dans l'entreprise familiale. Il participera à des activités de résistances à Braspart dans le réseau de Jean Cadiou.

Michel Mazé étant scout, les images filmées font trace des activités et de la réalisation d'une promesse faites avant-guerre. Ainsi, les scouts s'étaient jurés qu'après la guerre ils se retrouveraient pour un pèlerinage à Lourdes. Ce pèlerinage se réalisera en 1947 et sera en partie filmé.

Mobilisé en février 1945, il changera beaucoup d'affectation, à Saumur dans les chars en passant par le 3ème Spahi en Allemagne. Il revient ensuite à Châteaulin pour travailler à l'épicerie. Il se marie en 1952 avec Paule. Pensant que l'épicerie n'avait pas beaucoup d'avenir il décide, en 1956 environ, de partir travailler à Nancy en tant qu'acheteur au Coopérateur de Lorraine. Il y reste quatre ans puis est promu à Paris à la centrale d'achat. Il y reste jusqu'en 1980 environ.
Il se fait construire une maison à Concarneau pour y passer sa retraite. Il recommence à cette occasion à filmer en Super 8.

tc intc outduréedescriptionmots clés
19:00:10:1119:04:55:0900:04:44:23Une vieille dame. Un résistant fumant. Un groupe de résistants, l'un d'eux a un fusil. Une église. Un résistant sur un vélo. Un avion dans le ciel, une bombe explose. Les résistants en planque. Une résistante avec un casque. Départ en barque des résistants. Un résistant de dos tirant avec son fusil. Barque - Résistance - Église
19:04:55:1019:05:07:0500:00:11:20Exhumation des morts bataillon Caro. 
19:05:07:0619:08:23:1100:03:16:05Des résistants. Un résistant et un chiot. Partie de football des résistants. Un sloop sur l'eau. Chien - Football - Résistance - Sloop
19:08:23:1219:09:11:1300:00:48:01Enterrement au cimetière. Camion de la croix rouge. Camion - Obsèques
19:09:11:1419:12:39:0800:03:27:19Un moine. Vin d'honneur d'un mariage dans un champ. L'église de Châteaulin. Des ruines. Châteaulin (29) - Moine - Église
19:12:39:0919:16:06:0900:03:27:00Défilé de mariés. Sortie de l'église. Portraits de différents couples de mariés. Une femme en coiffe. Coiffe - Mariage religieux - Église
19:16:06:1019:16:36:2400:00:30:14Libération de la presqu'île de Crozon, maquis René Caro. Crozon (presqu'île de) (29) - Libération - Résistance

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam