• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8405

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

Préparation au tournage du film "Les Vikings" [25341]

1958 précisément | Jacques BERNARD

Contribuez !
Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:06:20
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 8 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Fort la Latte (château de) (22)
Ces images nous permettent de découvrir les éléments de décors installés pour les scènes de tournages du film "Les Vikings" au Fort la Latte. On peut voir le filet de protection à l'entrée du château, les faux rochers destinés à être lancés sur les assaillants, les modifications apportées au château, le troupeau de moutons à l'extérieur du château, les attelages et les cavaliers qui se préparent. On découvre également les cabanes en bois construites pour le personnel et stocker le matériel. On peut apercevoir la caméra 35 mm. Quelques personnes sont costumées pour le film et attendent ou répètent. Une femme découvre l'intérieur du château.
Jacques Bernard nait en 1923 à Champigny-sur-Marne, en région parisienne, et décède en 1999 à Créteil.
Après son certificat d'étude et son engagement dans les troupes de libération en 1945, Il devient transporteur de vins et spiritueux jusqu'au début des années 1950. Puis il s'associe avec son cousin pour monter une société immobilière qu'il dirigera jusque dans les années 1980.
Dans le même temps il fait la connaissance de Serge Grave, comédien et surtout cinéaste, qui lui donne sans doute l'envie de faire des films.

À partir de 1955, Jacques Bernard acquiert une petite caméra 8 mm et commence à filmer des scènes de la vie familiale en région parisienne et durant les vacances familiales.
En 1958, durant des vacances d'été à Saint-Guénolé dans le Finistère, il réalise un film intitulé "Le chalutier" qu'il sonorise dans le but de commercialiser un nouveau type de projecteur sonore, parallèlement à ses activités immobilières.

Il continuera pendant plusieurs années à filmer avec sa caméra 8 mm. Il montera et sonorisera ainsi toutes ces petites bobines qu'il continuera à projeter à sa famille et à ses amis, avec son fameux projecteur et cela jusqu'à l'arrivée du Super 8... qui marquera l'arrêt de sa "production cinématographique" et ce jusqu'à l'arrivée de la caméra vidéo....
Mais ceci est une autre histoire.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam