• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7219

Films
en accès libre

      • Caméra Super type XL33 de marque Eastman Kodak

      • Fabrication américaine. Date : 1972
      • Caméra Super type XL33 de marque Eastman Kodak
      • Le super 8 a été lancé par Kodak en 1965. Ce format dédié aux cinéastes amateurs va permettre, en raison de son coût plus faible que les formats précédents, à beaucoup de personnes de tourner leurs propres images. Il est également plus facile d’utilisation car le chargement s’effectue le plus souvent à l’aide DE cassettes de film vierge facile à installer.
         
        Les caméras de la série XL de Kodak sont conçues pour être utilisées avec le nouveau film Kodak Ektachrome 160 ASA. Elles permettent de filmer dans des conditions de lumière difficiles. Il ne leur faut, en effet, que 75 à 80 Lux, alors qu’une caméra classique équipée de film standard, nécessite 950 Lux minimum pour obtenir une exposition correcte.
         
        Source : Cinéphotoguide 1974
         
        Caractéristiques techniques :
         
        Objectif : Ektar f 1,2 / 9 – 9 mm
        Emplacement intérieur pour un chargeur débiteur
        Moteur électrique à piles (4 piles x 1,5V)
        Entraînement du film par une griffe
        Variateur de vitesse 9 et 18 images/seconde
        Cellule photo-électrique
        Dimensions (L. x l. x H.) : 195 x 115 x 85 mm
         
        Cinéaste : Christian Pelras
         
        Né le 17 août 1934. Il fait ses études d'ethnologie au Musée de l'Homme à Paris. Son premier séjour en Indonésie a  lieu en 1960 et 1961. En 1962, il est recruté par le Centre de Recherches Anthropologiques du Musée de l'Homme, dans le cadre des enquêtes dites « de Pont-Croix ». Il avait pour mission de réaliser une étude monographique de la commune de Goulien (Finistère), devant fournir des éléments de comparaison à l'enquête pluridisciplinaire menée à cette époque sur le village Plozévet. Cette étude donne lieu à une thèse de troisième cycle soutenue en 1966 devant l'Université de Paris, intitulée : « Goulien, commune rurale du Cap-Sizun ».
         
        Il fait ensuite des Etudes d'ethnologies globales. Chercheur au CNRS à partir de 1964, il se spécialise sur l'ethnologie de l'Indonésie et de la Malaisie (il fera de nombreuses missions de terrain). Il sera chargé de donner des cours à de nombreuses reprises dans divers établissements d'enseignement supérieur : EHESS, EPHE, INALCO, Universités de Paris, d'Aix-Marseille, de Montpellier et du Havre. En 1984, il est nommé directeur de l'Unité de recherche « Dynamique, Espace, Variation en Insulinde » puis en 1991 co-directeur du laboratoire « Asie du Sud-Est et Monde Austronésien ». Il continue cependant à garder des contacts avec la Bretagne.
         
        Au cours de l'année 2000, grâce à une subvention de l'Institut Culturel de Bretagne, il retourne à plusieurs reprises à Goulien pour y enquêter sur les transformations survenues depuis les années 60. Les résultats de cette nouvelle étude seront publiés en annexe d'une nouvelle édition du travail de 1966, en préparation aux Presses Universitaires de Rennes.
         
        Christian Pelras est décédé le 19 juillet 2014.
         
        « Le film amateur filme la réalité telle qu'elle est et pas telle qu'on voudrait qu'elle soit. »
        Citation 2007 entretien à RCF par Ronan Le Coz
         
        Goulien en été, réalisé en 1963 par Christian Pelras :
         
      • Pensez à adhérer !
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam