• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8144

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Actualités 1936 / 37 [19378]

1934 à 1950 | Emmanuel VAILLANT

Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:02:11
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 35 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Automobile - Aviation - Avion - Baignade - Basse-Normandie - Bricolage - Couture - Défilé militaire - Fanfare - Fanfare militaire - Jardin privé - Jeu d'enfant - Loire - Loisir - Maison individuelle - Nantes (44) - Orée d'Anjou (49) - Oudon (44) - Pique-nique - Plage - Pont - Pornichet (44) - Remise de décoration - Soldat - Étendage du linge
Images en noir et blanc, voiture sous arbre dans un jardin, dame refusant qu'on la filme, le linge sèche derrière, fruits sur la table, repas sous tente, pique nique à Bonne Source à Pornichet (le château des Tourelles derrière). Carton "Oudon et Champtoceaux" aout 1934, passage sur un pont sur La Loire avec structure métallique, Oudon et sa tour, groupe sort d'une porte au sommet de la tour, pano du haut de la tour sur alentours, portraits, promenade, Champtoceaux, on se trempe les pieds dans La Loire. Avion (PFOU) et atterrit, bricolage en intérieur. Nantes,vers 1950, remise de la légion d'Honneur à Jeanne Vaillant, public, famille, petite fille, photographie, fanfare militaire, défilé, pano sur maison avec vigne vierge, église, cimetière (Normandie?), plage normande pour pêche à pied, reste du mur de l'Atlantique, bain d'une petite fille, jeu de la brouette sur le sable, tente de bain, galipette, promenade sur ânes, sur la plage, adultes pédalent sur un vélo avec une petite fille sur une plage normande. Deux enfants sortent d'une maison avec Mamie en bord de mer, plage, cabine de bain, parasol, au fond tricycle en forme de cheval. GP sur maman et petite fille qui enfile une aiguille et coud un élastique à l'intérieur d'un chapeau et le pose sur tête de petite fille
Emmanuel Vaillant est né le 8 novembre 1900 à Guérande et meurt déporté le 2 aout 1944.
Il est le fils de Emma et Emmanuel Vaillant. Il a une sœur ainé Renée qui épouse René Bazin et un frère cadet Jean qui sera religieux. La famille Vaillant est installée au 30 avenue de La gare (avenue de Gaulle).

Emmanuel Vaillant est maître ouvrier spécialisé dans le métier de peintre en caractère après une formation à Bruxelles à l'école Saint Luc. Il est peintre décorateur en bâtiment avec son père.

Après son service dans le génie en Afrique du Nord, il épouse le 13 octobre 1925 Jeanne Ricolo (née le 14 juillet 1900 à Saint Nazaire-1986) qui travaillait comme secrétaire avec sa sœur Antoinette à l'hôtel Adriana. Michel Vaillant naît de cette union en 1927.

A la suite de problème de santé, la tuberculose, Emmanuel Vaillant se reconvertit. Il s'installe avec sa famille à Nantes dans le quartier de Doulon au 24 rue la Ville-en-Pierre et ouvre le magasin photographique "Ciné Photo Étoile". Jeanne Vaillant ouvre une droguerie et Emmanuel Vaillant devient photographe et cinéaste amateur.
Il fait des photographies aériennes à bord du Gaudron "Luciole" à La Baule, appartenant à son beau-frère René Bazin, capitaine dans l'armée de l'air. A Nantes, il est portraitiste et effectue des travaux pour des amateurs (prises de vues, développement et tirages au laboratoire).
En 1939, il obtient sa carte de presse au journal l'Echo de La Loire et embarque pour Alger en tant que rédacteur et reporter pour le Congrès eucharistique à bord du paquebot El Mansour.

En 1942, il rencontre Charles Berruet et entre dans le réseau de résistance "Alexandre" regroupé sous l'organisation "Les hussards de La Liberté" sous le contrôle de Marcel Hatet alias "Attila". Emmanuel devient "Pierre". Ils effectuent l'hébergement d'aviateurs anglais (Alexandre Wilkinson) et de parachutages d'armes.
Arrêté par la Gestapo le 27 juillet 1943, il est torturé et déporté avec sa femme Jeanne, de Compiègne vers le camp de Buchenwald le 17 janvier 1944 (matricule 40772) où il y meurt le 2 aout 1944.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam