• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Actualités 1966 [18703]

1966 précisément | Emmanuel MAILLARD

Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:13:30
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 8 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Batz-sur-Mer (44) - Bretagne - Cirque (activité) - Donges (44) - Fanfare - Kermesse des écoles - La Baule-Escoublac (44) - La Chapelle-Heulin (44) - Musique (art) - Pays de la Loire - Vallet (44)
Actualités 1966 à la Chapelle-Heulin. marguilliers, petit cirque, kermesse, Lucien David, Vallet (anciens combattants), Festival du Pallet, sortie de l'Harmonie Sainte Cécile à Donges (église Saint Martin, façade avec tympan sculpté), puis à la Baule (jardin public, sur la plage, immeubles du remblai). A la pêche parmi les rochers à Batz sur Mer, récolte de coquillages, sur la place de Notre-Dame du Murier. .
Emmanuel Maillard est né en 1922 à La Chapelle-Heulin, en Loire-Atlantique.
Il fut d'abord viticulteur chez son père au bourg de la Chapelle-Heulin, berceau de la famille de sa mère, de 1944 à 1953. Réfractaire au STO, il fut caché comme ouvrier agricole à la Petite Tranchais, sur la Regrippière, en 1943-1944.
Il épouse en 1947, au Landreau, Germaine Gratas : ils ont trois filles.

Il a été viticulteur jusqu'en 1953, période pendant laquelle il a continué à entretenir ses vignes tout en travaillant ailleurs en parallèle. En effet, l’exploitation est trop petite pour subvenir aux besoins du ménage. Ainsi, à la Toussaint 1953, il met ses vignes en métayage (il garde la moitié de sa récolte de raisins et fait son vin), loue ses terres et part travailler à Nantes. Il continue cependant à habiter à la Haute-Gagnerie.
En 1967 et 1968, ses vignes sont exploitées par son frère Pierre Maillard jusqu’à la Toussaint 1968, puis par Joseph Piveteau et son fils Yvon, de Bas Briacé, au Landreau. L'exploitation de Pierre Maillard couvrait alors 8 à 9 hectares. C’est une exploitation familiale qui emploie un ouvrier agricole, Jean-Claude Dersoir, et embauche des vendangeurs de son entourage (voisins, cousins et camarades étudiants du fils).

Emmanuel Maillard travaille alors dès 1953 comme manœuvre dans une entreprise de maçonnerie de Saint Jacques de 1953 à 1957. A cette date, il entre à l’usine Sud-Aviation de Château-Bougon pour 22 ans comme magasinier et employé de réception au magasin boulonnerie. Il travaille aux emballages des appareils ménagers, puis à la réception des marchandises, et ce jusqu’à sa retraite en 1979. Il participe au ciné club de l'entreprise Sud-Aviation à Bouguenais. C’est à ce moment-là qu’il intègre le club de photographie et réalise avec le matériel du club, avant d’acquérir le sien propre.

Il meurt en 2016 à Saint Michel et Chanveau, en Maine et Loire.










La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam