• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8144

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Assia Djebar, la soif d'écrire [18584]

2007 précisément | Frédéric MITTERRAND

Film professionnel

Ce film n'est pas disponible. Pour plus d'informations, contactez-nous.

    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:52:00
    • Coloration
    • NB et Couleur
    • Format durée
    • MM - Moyen métrage
    • Format original
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
    • Algérie - Féminisme - Littérature
De son véritable nom Fatima-Zohra Imalhayène, Assia Djebar fut la première Algérienne, la première « indigène », à entrer à l'Ecole Normale Supérieure de Sèvres. Auteur à vingt ans de son premier livre « La Soif », Assia Djebar est très vite surnommée « la Sagan musulmane ». Exilée en Tunisie puis au Maroc, elle y enseigne l'histoire et la littérature avant de revenir en Algérie en 1962, au moment de l'indépendance. Opposée à l'arabisation, elle quitte l'Algérie pour la France dans les années 70. Tour à tour journaliste, réalisatrice de deux films (primés à Berlin et à Venise) et romancière, elle s'investit également largement en faveur des femmes et particulièrement des femmes musulmanes. Refusant d'être taxée de féministe, elle n'en est pas moins une romancière « féminine » dont la vingtaine d'ouvrages qui constituent son œuvre oscillent entre les souvenirs d'enfance et l'histoire du Maghreb. Aujourd'hui professeur émérite de littérature à la New York University, Assia Djebar figure parmi les chantres de la francophonie à travers le monde, une langue qu'elle défend, qu'elle véhicule et qu'elle enseigne et qui lui a notamment valu d'être reçue en juin 2006 à l'Académie française.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam