• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Chroniques de la guerre d'Algérie, Mohand Tahar Rachid Zeggagh [27362]

2011 février | Bernard ANDRIEUX

Film amateur
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 01:39:00
    • Coloration
    • NB et Couleur
    • Format durée
    • LM - Long métrage
    • Format original
    • Vidéo montage
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
Consistant en 52 DVD sur l’histoire de la guerre de libération nationale (1954-1962), sous le thème «Chronique de la guerre d’Algérie». Ces importants documents renferment des dizaines de témoignages d’acteurs de cette guerre et de personnes ayant vécu cette période, parmi les Algériens et les Français, outre des photos d’archives sur les évènements phares qui ont marqué la Révolution.

Rachid Tahar ZEGGAH. Né en 1939. Militant du FLN en France. Paris Alger
Il s’est engagé très jeune dans le Fln et il est arrêté en 1957. Il fut le plus jeune prisonnier politique du Fln en France. Il échappe à la peine de mort et est condamné à 15 ans de travaux forcés. Pendant sa détention aussi bien à Fresnes qu’à Loos, il est représentant de ces compagnons auprès de l’administration. Il participe aux grèves de la faim pour l’obtention du statut politique qui est acquis en 59. Il s’occupe de l’alphabétisation des prisonniers. Libéré en avril 62, il fait partie des commandos de choc du Fln à Alger en lutte contre l’Oas qui traquent en particulier le colonel Godard. Il est nommé commissaire d’Alger en juin 62, et à ce titre assiste à la mise en place des organes du futur Etat. Il rejoint le ministre du travail Boumaza (janvier 62) en tant que conseiller puis il entre au bureau politique du Fln en février 62 et à ce titre voyage en Tunisie, en Chine et au Mali. Il quitte l’Algérie au moment du coup d’Etat de Boumédiene et devient opposant. Il part à Moscou (69-72) suivre des études en sciences sociales et revient à La Sorbonne où il passe son doctorat.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam