• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8794

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

Collège d'enseignement technique (rushes) [19280]

Film amateur | Bretagne
Collège d'enseignement technique de La Bottière à Nantes, rushes; cours de couture (habit de jeune fille, bâti d'un chemisier, jeune fille devant une machine à coudre, mannequin, fer à repasser), cours de dactylographie (devant machiné à écrire marque Adler, sténographie, chronomètre d'une épreuve de photocopies avec photocopieuses à rouleaux et photocopieuses électriques, salle de cours, cours de sténographie avec chronomètre et épreuve sur machine à écrire).

Carton "le collège d'enseignement technique La Bottière est ouvert aux jeunes filles sortant de 6e, 5e, 4e, pratiques et transition de CES ou CEG + classe de fin d'études, CAP en 3 ans, 3e de CES ou CEG, BEP 2 ans, préparation au CAP en 3 ans, secteur industriel; industrie de l'habillement, confection masculine, employées de collectivités, détachage, apprêtage. Secteur commercial employées de bureau. Préparation en BEP en 2 ans sténo dactylo correspondancière. Cours de cuisine, jeune fille faisant de la pâtisserie (tartelette). Jeune fille repassant avec une machine, aspirant un vêtement, plissant une jupe au fer à repasser, tapotant sur tissu pour enlever une tâche. Jeune fille met la table, présente les plats, jury, jeune fille dessert la table. Pesée de bébé (poupons). Jeune fille lisant au micro (bande Revox), gymnastique, professeur lisant une copie (rédaction, vendredi 15 janvier n°5....), globe terrestre. Projecteur de cinéma. carton Nantes. Ménage et balayage dans les couloirs de l'école, vitres. Jeune fille repassant des torchons. Cours de chimie, tube à essai, pot avec produit chimique, nitrate d'amonium (technique cristallisée), planche éducative (coeur face antérieure, coupe schématique laboratoire). Elève au tableau. Méthode de calcul rapide première pochette 1ère année collèges d'enseignement technique et cours professionnels. Livre d'anglais. jeune fille avec une machine à coudre, puis avec machine électrique qui fonctionne seule (marque Durkopp). Jeune fille sur bâti de vêtement puis cousant, travail chronométré, poche passepoilée, patron de robe. Alcool versé sur ciseaux puis flambés, compresse appliquée sur doigt, bande mise au genou, attelle sur un bras. Sur mur en lettre de fer, collège d'enseignement technique La Bottière, vue sur les bâtiments, un camion de déménagement passe devant. Cours de couture, patron de veste.
Michel Body (13 novembre 1931 - ) est né à Angers. Il est très tôt sensibilisé au cinéma, ses parents l'emmenaient très souvent au cinéma de leur quartier. Son père fournissait d'ailleurs en charbon le cinéma du quartier. Adolescent, il crée un ciné-club. Ses parents décident alors de lui acheter une caméra mais, ayant peu de moyens, Michel Body les aidera à financer cet achat en vendant des buvards aux élèves du lycée. La caméra 9,5mm sera achetée par correspondance dans le nord de la France. Avec cet équipement, il fera son premier film. Il prend pour habitude de récupérer de la pellicule dans les poubelles d'une cinémathèque voisine et de les retravailler (il les gratte, dessine dessus…) pour fabriquer ses propres films qu"il projette au lycée. Son père lui achètera ensuite un projecteur à manivelle.
Puis il commencera à faire des films à partir de ses propres dessins. Ses études à l’École des Beaux-arts lui permettront d'apprendre davantage et de développer son travail.

Ainsi, formé à l'École des Beaux-Arts d'Angers, puis à l'École normale de Paris, il enseigne les arts appliqués en lycée professionnel dans la région nantaise de 1954 à 1991. Devenu Nantais, il participe à la création du caméra club de la ville dont il est l'un des membres fondateurs et il en sera président de 1961 à 1968. Parallèlement, il est correspondant local pour l'ORTF (journal télévisé). Chargé de cours de cinéma d'animation aux Beaux-Arts d'Angers, il y crée un atelier d'animation en 1969 et initie ses élèves aux techniques du cinéma.

En 1971, il est présent au Festival international d'animation d'Annecy et crée en 1973 le bureau international du film d'animation dont l'objectif est de réunir les spécialistes du genre et de faire évoluer les techniques pédagogiques.

En 1999, il prend sa retraite et part à l'Ile de la Réunion pour donner des cours de cinéma d'animation à l’École de l'Image qui créera plus tard un studio de production de niveau international.
De retour en métropole, il s’équipe en matériel informatique et continue ses travaux pour expérimenter sa technique d’animation. Il réalise un film documentaire sur l'histoire et les techniques du cinéma d'animation doublé d’une exposition sur le même thème qui circulera en France et à l'étranger.

Il réalisera de nombreux films en vidéo dans le cadre de la fédération française de cinéma et vidéo dont il est membre depuis 1959.
Sa production dépasse les 200 films (argentiques et vidéos) dont près de la moitié ont été récompensés dans divers festivals et concours (il sera primé 6 fois aux Rencontres Internationales de l’UNICA - clubs de cinéma et vidéo amateur). Il est toujours un membre actif du Club cinéma Vidéo de Nantes Atlantique »
Michel Body ne cesse d'explorer les techniques de création pour réaliser ses films et développer son univers cinématographique.


La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam