• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

7838

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Congrès eucharistique à Alger [18473]

1939 précisément | Emmanuel VAILLANT

Film amateur
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:25:29
    • Coloration
    • Noir & Blanc
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film 16 mm
    • Son
    • Muet
    • Descripteurs
    • Affiche - Algérie - Autel - Bannière - Basilique - Cathédrale - Congrès eucharistique - Dais - Fanfare - Fête-Dieu - Languedoc-Roussillon - Liturgie chrétienne - Messe - Ostensoir - Paquebot - Port - Procession - Pyrénées-Orientales (66) - Quai - Religieuse - Religion - Scoutisme - Soldat - Stade - Thésaurus
Carton « Un Reportage E.V.T. » « Le paquebot "El Mansour" quitte Port-Vendre pour l'Afrique du Nord, emportant dans ses flancs de nombreux congressistes. »
Vue de face du paquebot dans le port. Vue du port depuis le bateau avançant, l’église Notre-Dame-de-Bonne-Nouvelle. Vue de la côte. Plan en contre-plongée d’un mât. Vue en plongée des matelots. La mer depuis un hublot.

Carton « Après 21 heures de traversée... Alger ». La côte Algéroise. Au premier plan, des mâts, poulies et cordages du paquebot, derrière, la côte. Un long bateau est amarré, l’ « EVOIKOS ». Vus depuis le port, les passagers débarquent depuis une passerelle.

Carton « XIIème Congrès Eucharistique National. 3 mai 1939 sous la haute Présidence de l'Eminentissime Cardinal VERDIER. Archevêque de Paris, légal de S.S. PIE XII. Arrivant par le "Ville d'Alger", S.E. le Cardinal Légat est reçu officiellement à la gare maritime, par les autorités civiles, religieuses et militaires. »
Attroupement de personnes devant un bâtiment. Portrait d’algériens. Le cardinal sert la main de plusieurs personnes. Une fanfare devant le bâtiment de la « Compagnie de navigation mixte ». Trois avions survolent la scène. Les autorités militaires traversent la foule.

Carton « Une foule enthousiaste, innombrable, bariolée d'indigènes, se presse sur le parcours, et devant la Cathédrale Saint-Philippe. »
Foule très nombreuse dans les rues. Des militaires sont à moto, des enfants. Les religieux montent les marches de la cathédrale, entourés par la foule applaudissant. Discussion entre deux religieux en haut des marches, l’un rit.

Carton « 4 mai Stade Saint-Eugène Messe de communion générale des enfants, célébrée par S. Ex. Mgr. LEYNAUD archevêque d'Alger. »
Vue en plongée de la foule, habillée en blanc, installée dans le stade, la caméra se déplace pour montrer toute la scène, le paysage en fond, et la basilique Notre Dame d'Afrique. Fondu sur la basilique, le cadre se rapproche.
Les religieux se tiennent devant un autel sur lequel sont posés de hauts cierges.
Panoramique latéral, d’autres hommes d’église prient sur des chaises derrière puis se lèvent. L’archevêque Leynaud s’installe derrière l’autel.
Plan serrés des nombreux enfants, habillés en blanc, sur leurs chaises.

Carton « L'après midi, Chœur dialogués, dirigés par le R. P. PARRA ».
En haut d’une estrade, le R. P. PARRA parle à la foule à travers un micro, levant les bras. Il mène des chants. Vue en plongée de la foule d’enfants, agitant des branches de palmier et des pancartes aux noms de paroisses. Des scouts passent dans les allées. Panoramique de la foule.

Carton « Groupes costumés du cortège historique. »
Défilé de personnes déguisées en personnages bibliques (Joseph, Marie, Rois mages…). Nombreuses banderoles : « Nous n’adorons que Dieu », « Jamais nous n’avons rien dit ni fait de mal », « Je suis chrétienne et veux l’être toujours » … Costumes de romains, d'hommes d’église. Les spectateurs agitent des branches de palmiers.

Carton « 7 mai 1939, une journée de souvenirs pour Alger la Blanche. La procession triomphale. »
Vue en contre-plongée de la cathédrale Saint Philippe. La procession descend les marches. Des porteurs transportent quelqu’un. Des fanions sont suspendus dans la rue. La police tente de retenir la foule. La procession passe devant une mosquée. Sur un bâtiment, il est indiqué « La Dépêche Algérienne ». Des femmes chrétiennes entièrement voilées en blanc avancent, la caméra monte sur des personnes observant aux balcons.
Vue de la procession depuis les hauteurs, derrière des spectateurs. Un homme utilise un encensoir, d’autres transportent des lanternes. La procession monte en haut des marches d’une structure. Dos à la caméra, en haut des marches, les religieux prient. Plan de et basilique Notre Dame d'Afrique, fondu au noir.

Carton « C’est un reportage E.V.T. FIN »
Le congrès filmé s’est déroulé à Alger du 3 au 7 mai 1939, présidé par l’archevêque de Paris, le Cardinal Verdier. Le congrès religieux catholique est un symbole fort dans une région islamisée comme l’Algérie et participe à une forme de colonisation culturelle. Par ailleurs, les images montrent une interaction entre civils, militaires et religieux sur place, mais également entre Français et Algériens.
De plus, le nombre important de personnes présentes pour cet évènement est une contrainte logistique : la messe du 4 mai est célébrée au stade Saint-Eugène à Alger construit en 1935 par l’évêque de la ville Monseigneur Leynaud, ce qui rend l’expérience d’une telle cérémonie plutôt surprenante par son ampleur, non loin de la basilique. Celle-ci, Notre-Dame d’Afrique, consacrée en 1872, est visible ; la caméra se déplace spécifiquement pour pouvoir la filmer (TC 09:53:24).
 
L’intérêt du reportage est le souci du détail filmé : Emmanuel Vaillant cherche à capter l’ensemble des rituels et rites religieux, comme les habits, les positionnements, les interventions (prêtres, enfants de chœur, etc.), le matériel (cierges, autel) mais aussi les chants, bien que le film soit muet. Il est intéressant également de souligner la présence de scouts, que l'on retrouve dans le film d’Albert Weber. L’occupation de l’espace se décline également dans les rues d’Alger par une procession historico-religieuse et costumée avec certains jeunes hommes et jeunes filles arborant le symbole de l’ordre du Temple (TC 17:58:01). De nombreuses banderoles proclament l’amour des fidèles pour Dieu. L’une des banderoles peut en revanche avoir un autre sens pour les Algériens assistant au défilé : « Jamais nous n’avons rien fait de mal » (TC 16:22:09).
Dans l’esprit d’un fidèle, cela apparaît comme un acte visant à obtenir "le Salut de son âme", mais pour un non-croyant, cela peut aussi raisonner comme une légitimation de la colonisation. On peut également voir que la police est obligée d’intervenir pour maintenir l’ordre durant les processions, notamment pour retenir la foule. Le film se termine à nouveau avec Notre-Dame d’Afrique, symbole chrétien par excellence à Alger. On peut tout de même noter la présence d’une mosquée dans le film, devant laquelle passe une des processions. Cela peut être un évènement anodin ou une forme de « démonstration de force du christianisme » sur l’Islam, de légitimation de l’occupation européenne sur le sol algérien.
 
Le cinéaste amateur utilise le terme « indigènes » dans l’un des cartons. Ce terme est historiquement lié à l’histoire coloniale. Dès le XVIIIe siècle, il désigne les autochtones des pays occupés par des colonisateurs. Au XIXe siècle, il est associé à un régime juridique d’exception détaillé en partie dans la loi du 28 juin 1881 applicable en Algérie puis dans l’empire colonial français. Cette loi souvent dénommée « code de l’indigénat » instaure des règles répressives s’appliquant uniquement aux populations colonisées. Par l’ordonnance du 7 mars 1944, le Comité français de libération nationale (CFLN) met fin au régime de l'indigénat en Algérie. L’abrogation du « code de l’indigénat » sera effectif le 1er janvier 1946.
Emmanuel Vaillant est né le 8 novembre 1900 à Guérande et meurt déporté le 2 aout 1944.
Il est le fils de Emma et Emmanuel Vaillant. Il a une sœur ainé Renée qui épouse René Bazin et un frère cadet Jean qui sera religieux. La famille Vaillant est installée au 30 avenue de La gare (avenue de Gaulle).

Emmanuel Vaillant est maître ouvrier spécialisé dans le métier de peintre en caractère après une formation à Bruxelles à l'école Saint Luc. Il est peintre décorateur en bâtiment avec son père.

Après son service dans le génie en Afrique du Nord, il épouse le 13 octobre 1925 Jeanne Ricolo (née le 14 juillet 1900 à Saint Nazaire-1986) qui travaillait comme secrétaire avec sa sœur Antoinette à l'hôtel Adriana. Michel Vaillant naît de cette union en 1927.

A la suite de problème de santé, la tuberculose, Emmanuel Vaillant se reconvertit. Il s'installe avec sa famille à Nantes dans le quartier de Doulon au 24 rue la Ville-en-Pierre et ouvre le magasin photographique "Ciné Photo Étoile". Jeanne Vaillant ouvre une droguerie et Emmanuel Vaillant devient photographe et cinéaste amateur.
Il fait des photographies aériennes à bord du Gaudron "Luciole" à La Baule, appartenant à son beau-frère René Bazin, capitaine dans l'armée de l'air. A Nantes, il est portraitiste et effectue des travaux pour des amateurs (prises de vues, développement et tirages au laboratoire).
En 1939, il obtient sa carte de presse au journal l'Echo de La Loire et embarque pour Alger en tant que rédacteur et reporter pour le Congrès eucharistique à bord du paquebot El Mansour.

En 1942, il rencontre Charles Berruet et entre dans le réseau de résistance "Alexandre" regroupé sous l'organisation "Les hussards de La Liberté" sous le contrôle de Marcel Hatet alias "Attila". Emmanuel devient "Pierre". Ils effectuent l'hébergement d'aviateurs anglais (Alexandre Wilkinson) et de parachutages d'armes.
Arrêté par la Gestapo le 27 juillet 1943, il est torturé et déporté avec sa femme Jeanne, de Compiègne vers le camp de Buchenwald le 17 janvier 1944 (matricule 40772) où il y meurt le 2 aout 1944.

tc intc outduréedescriptionmots clés
10:45:39:0010:48:20:0000:02:41:00Carton"un reportage EVT, le paquebot "El Mansour" quitte Port-Vendres pour l'Afrique du Nord, emportant dans ses flancs de nombreux congressistes.Le paquebot "El Mansour" (de la Compagnie de navigation mixte, mis sur cale en 1932 sur les forges et chantiers de la Seyne sur Mer), sortie du port de Port-Vendres (Pyrénées orientales), obélisque, bateaux à quai, rochers et vagues, en mer, pompe du navire, mât du navire, pont avant du paquebot, mer vue par un hublot ouvert. Paquebot - Port - Pyrénées Orientales (66) - Quai
10:48:20:0110:51:02:0000:02:41:24Carton "après 21 heures de traversée, Alger", arrivée à Alger au loin et sa baie, front de mer de la Casbah, le port. Les passagers débarquent à Alger, passerelle, grues derrière, congressistes, religieux marchant, militaires. Algérie - Algérie : ancienne colonie française - Militaire - Religion
10:51:02:0110:53:01:1300:01:59:12Carton "XIIème Congrès eucharistique national ,3 mai 1939, sous la haute présidence de l'Eminentissime cardinal Verdier (1864-4940), archevêque de Paris, légat de SS Pie XII arrivant par le "Ville d'Alger" SE le cardinal légat est reçu officiellement à la gare maritime par les autorités civiles, religieuses et militaires". A la gare maritime d'Alger", les officiels, militaires algériens, officiel algérien avec décorations militaires, le cardinal Leynaud salue les officiels, fanfare joue, salut militaire, au fond bâtiment de la Compagnie de navigation mixte. Avions dans le ciel d'Alger. A la gare maritime d'Alger, cardinal Verdier et Mgr Leynaud (10.52.43.18) partent dans une automobile décapotable., militaires. Algérie : ancienne colonie française - Congrès eucharistique - Fanfare - Militaire - Port - Religion
10:53:01:1410:54:13:1100:01:11:22Carton "la foule enthousiaste, innombrable, bariolée d'indigènes se presse sur le parcours et devant la cathédrale Saint Philippe (aujourd'hui grande mosquée d'Alger), foule dans une rue d'Alger, minaret au fond, pavois, algériens et femmes voilées, affiche de cinéma, montée des marches du parvis de la cathédrale (drapeaux français sur façade de l'église), PR sur rencontre d'un membre du clergé avec Mgr Verdier et Mgr Augustin Fernand Leynaud (1865-1953)(10.54.00.20). Affiche - Algérie : ancienne colonie française - Cathédrale - Congrès eucharistique - Religion
10:54:13:1210:57:33:1500:03:20:03Carton "4 mai, stade Saint Eugène, messe de communion générale des enfants célébrée par son ex. Mgr Leynaud archevêque d'Alger". Foule dans le stade Eugène à Alger, clergé rangé par carré, tribune, messe, montagne derrière la colline et la basilique Notre Dame d'Afrique en Haut. Stade Saint Eugène, messe de communion, célébration de la messe devant l'autel, PR sur clergé disant la messe de communion, Mgr Leynaud officie (10.56.42.01), enfants (filles habillées en habits blancs avec une croix de Saint André). Algérie : ancienne colonie française - Autel - Basilique - Congrès eucharistique - Messe - Stade
10:57:33:1611:00:56:1100:03:22:20Carton "l'après midi choeurs dialogués dirigés par le RP Parra" qui parle dans le micro et donne les indications pour le chant dans le stade Saint Eugène, tribune avec Mgr cardinal Verdier, les enfants brandissent des feuilles de palmiers ou des fleurs, militaires et scouts, bannières. Algérie - Bannière - Congrès eucharistique - Fête religieuse catholique - Militaire - Scoutisme
11:00:56:1211:03:58:1600:03:02:04Carton "groupes costumés du cortège historique", à Alger, au stade Eugène, cortège historique d'hisoire biblique, bannières avec inscriptions "nous n'avons rien fait de mal", "nous n'adorons que Dieu", "Saint Victor pape", "je n'écris pas une sentence inique", "in hoc signo vinces", "évêques et martyrs, anges", "j'aime le Christ, je lui ai consacré ma jeunesse" Algérie - Bannière - Congrès eucharistique - Religion
11:03:58:1711:10:05:0000:06:06:08Carton "7 mai 1939, une journée souvenir pour Alger La Blanche, la procession triomphale". Devant la cathédrale Saint Philippe, parvis décoré, automobile, tour de la cathédrale en forme de minaret avec des drapeaux, , sortie d'une procession de Fête Dieu de la cathédrale, descente des marches, lampe de procesion, ostensoir posé sous le dais et tenu par un membre du clergé, cortège de Fête-Dieu dans les rues avec le dais, mosquée avec son minaret, bâtiment de la dépêche algérienne (11.06.18.05), religieuses, immeubles Art Déco, rues d'Alger, le dais avec Mgr Leynaud, officiels, arrivée à un reposoir, foule sur une place, PR sur basilique ND d'Afrique, "c'est un reportage EVT fin". Algérie : ancienne colonie française - Architecture et habitat - Basilique - Cathédrale - Congrès eucharistique - Cérémonie religieuse catholique - Dais - Fête Dieu - Ostensoir - Procession - Religieuse

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam