• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8794

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

jugement d'Hitler... (Le) [30871]

1945 précisément | Anselme DELATTRE

Contribuez !
Film amateur | Bretagne
À Guingamp, sur la place du Vally, des élèves mettent en scène le jugement de Hitler, entourés par une foule de camarades et de curieux.
Pano horizontal sur un cortège de garçons en vestons et parfois en cravates. À leur suite vient l’acteur qui interprète Hitler, affublé d’une moustache, d’une mèche et d’une casquette, flanqué par deux gardes.
Portrait de Hitler assis sur un banc, entouré par des filles maquillées et élégamment habillées, censées interpréter ses maîtresses. L’une d’entre elles tient un bébé en plastique dans les bras. Derrière eux se trouve la foule des spectateurs, pour la plupart des enfants plus jeunes.
Les gardes poussent un autre garçon, qui interprète un collaborateur de Hitler, à s'asseoir près de lui.
Les juges, trois garçons en manteaux, sont assis devant deux bancs d’écolier collés pour faire une grande table. L’un d’entre eux agite une clochette.
Un garçon en noir lit le chef d’accusation à Hitler.
Hitler, debout, toujours accompagné des deux gardes, se tient devant la table des juges.
Il crie et gesticule. Un des gardes le tire par la manche et le force à faire un pas en arrière.
Un garçon en costume de ville et lunettes fait le salut nazi, puis il parle en direction de la caméra.
Hitler menace un des juges, mais les gardes le forcent à se rassoir.
Les maîtresses de Hitler s’avancent vers les juges en paradant.
Celle qui tient le bébé le montre aux juges en jetant la poupée sur la table en face d’eux. Les gardes la font reculer.
Hitler lance à nouveau des imprécations.
Tous se rapprochent de la table des juges.
L’un d’entre eux lit le verdict.
Hitler crie et le menace.
Le cortège entourant Hitler corde au cou, dont des garçons en calot noir à pompon (à identifier) qui chantent ou scandent et des scouts, traverse la foule de spectateurs et sort sur le côté droit du cadre.

Les maîtresses de Hitler portent un brancard en se lamentant. À leur suite vient l’autre responsable allemand, également avec une corde passée autour du cou, conduit par ses gardiens.
Les femmes pleurent au-dessus d’une dépouille postiche couchée sur le brancard. Le mannequin est recouvert de fleurs. Elles lui réajustent sa casquette.

Le cortège formé autour de Hitler, auquel se sont ajoutés deux autres militaires, reliés par la corde passée autour de leurs cous, quitte la place du Vally. Il descend la rue Saint Yves et la rue de Notre Dame.

Nuit. Un mannequin en robe de soir dans une vitrine illuminée.
La silhouette d’une jeune femme se détachant sur le fond éclairé de la vitrine fait le “V” de la victoire.
Des gens passent devant une vitrine où il y a marqué en grands caractères “VIVE LA PAIX.”
Des jeunes gens prennent la pose autour d’un véhicule américain. A l'arrière-plan nous distinguons la vitrine d’un studio photo, peut-être celui de Delattre lui-même (à vérifier).
Dans la place du centre ont été allumés des feux.
Plongée des jeunes gens passant se tenant par le bras. Se voyant filmés, ils saluent et font le “V” de la victoire (images floues).

La zone du port de Brest en ruines.
Un défilé de marins a lieu Cours Dajot.
Pano horizontal sur la foule place du Château, entre les bâtiments en ruine. Un cortège de voitures passe.
Pano horizontal sur la rive opposée. On distingue la Tour Tanguy et l’un des pieds endommagés du Pont National. La caméra dévoile ensuite l’autre pied, duquel pend la carcasse à moitié engloutie du pont et les remparts où se presse la foule.
Portrait de quatre policiers dont l’un tient dans ses bras un grand bouquet de fleurs.
PG pris du bord de la rivière Penfeld, avec les Capucins en arrière-plan.
Le défilé des marins descend l’ancienne rue Louis Pasteur et se dirige vers l'entrée de la base militaire de Porte Tourville.
Vue sur Recouvrance et la tour Tanguy.
Un grand bateau et une vedette prennent le large.
PE de la grande grue de l’arsenal.
La foule remonte les rues détruites.
Panoramiques sur les pans de murs toujours débout, les structures métalliques déchiquetées et les tas de gravats.
Derrière un monticule de gravats, on aperçoit le niveau inférieur de l’église Saint Louis, le haut ayant été entièrement détruit.
Les ruines d’un grand édifice dans la zone du port de commerce, parmi lesquelles flotte un drapeau français. Près de lui se trouve une guérite conique au bout pointu.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam