• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8794

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

Pas de fleurs pour Rogatien [22911]

1975 précisément | Loic VOLAND | Jean CHAZÉ

Contribuez !
Film amateur | Bretagne
Un représentant de commerce sonne à une porte, il rentre et se retrouve dans une veillée funèbre à Nantes.
L'action débute par l'arrivée en voiture d'André Romefort (membre du caméra club nantais, imprimeur de son état) dans le quartier de la mairie à Saint Herblain (petits immeubles bas chez une comptable qui travaillait avec M. Voland). Représentant avec un calepin. Le représentant monte l'escalier de l'immeuble (intérieur). Il sonne à une porte; il entre dans un appartement où il est accueilli par une hippie (Marie-Aude Boivin née Penenhoat 1955-2014) dans une chambre avec un papier peint avec des bateaux. Le représentant s'assoie sur un fauteuil en rotin. Au mur affiche de films, "747 en péril", "Borsalino". Le représentant ouvre une mallette et présente une plaquette pour voiture. La hippie lui met un collier de coquillages autour du cou, elle prend une cigarette dans une mâchoire de requin. La hippie met un tourne disque en route. Affiche de Claude François au mur. La hippie veut danser avec le représentant. La hippie offre un bouquet de soucis et le met à la porte. L'eau des fleurs lui dégouline sur le pantalon. Il sonne sur le même pallier à la porte d'en face, il entre et on veille un mort (Soulard clerc de notaire qui faisait parti du caméra club Nantais), il est accueilli par les pleureuse (épouse et belle-soeur de M. Voland). Mais le mort se réveille et tout le monde est heureux. La dernière scène présente Loic Voland filmant avec sa caméra sur pied dans sa salle à manger. La scène avec la hippie et avec le mort (cheminée) se passe chez M. Voland à Orvault. Ce film a été présenté au caméra club de Nantes mais n'a pas concouru dans un festival ou un concours. Les prises de vues sont faites par Loic Voland et Jean Chazé fils.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam