• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8144

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur

Vigne (La ) [16658]

1968 à 1972 | Emmanuel MAILLARD

Film amateur | Bretagne
    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:25:40
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • CM - Court métrage
    • Format original
    • Film super 8
    • Son
    • Sonore
    • Descripteurs
    • Bretagne - Buvette - Charrette - Charrue - Chasse - Cheval - Clocher - Course à pied - Fanfare - Foire agricole - Fête populaire - La Chapelle-Heulin (44) - La Haie-Fouassière (44) - Loire-Atlantique (44) - Mairie - Neige - Pont - Remise des prix - Saison - Tracteur agricole - Vallet (44) - Vigne (plante) - Viticulture
Sur fond musical des "Quatre saisons" de Vivaldi, de Manuel de Falla et de chansons à boire, la vigne vue sous différentes saisons pour le concours du ciné club de Sud Aviation à Château Bougon.
La Chapelle Heulin, La Haute Gagnerie chez Emmanuel Maillard, taille de la vigne, brûlage des tiges coupées. Au printemps, la vigne commence à pousser.

La vigne "débourre" (les bourgeons gonflent progressivement et s'allongent jusqu'à présenter la pointe verte constituée par la jeune plante).
La charrue tirée par un cheval sur air de "Ils sont dans les vignes les moineaux" (à l'accordéon).
Sulfatage avec un tracteur.

La vigne pousse, on goûte le raisin. Sur un air d'accordéon "Ah que nos pères étaient heureux quand ils étaient à table, le vin coulait à côté d'eux".
La Haye Fouassière, fête locale, la départementale D74, 14ème marche des vendangeurs, estafette avec inscription "Au merle blanc", course à pied, arrivée au bourg (images floues), sur un pont, devant la mairie. Air "Chevaliers de la table ronde, allons voir si le vin est bon". Clocher, gagnants.
La Chapelle Heulin, panneau, vendanges, air de "La voilà la jolie hotte", casse-croûte sur air de "Elle aime à rire, elle aime à boire", ramassage de tonneau, charrette à cheval, pressoirs à clayettes et électriques sur air de "La voilà la jolie presse au vin".

Le moult au fumier, poules.

Chasseurs dans les vignes, lapin.

L'automne dans les vignes, fin de la période végétative, la vigne sous la neige en hiver.

Plantation de nouveaux ceps de vignes à la pelle, puis avec un appareil pour faire des trous dans la terre, nouveaux plantoirs ( dits « bicyclettes » par les habitants).

Vallet, fête locale du gros-plant, matériel agricole, 30ème anniversaire de fanfare, foire aux vins du pays nantais, confrérie des brettevins, Miss Vallet 1968, prix du meilleur muscadet 1968, air de "Vaut bien mieux moins d'argent", buvette, bouilleur de cru, alambic.
Emmanuel Maillard est né en 1922 à La Chapelle-Heulin, en Loire-Atlantique.
Il fut d'abord viticulteur chez son père au bourg de la Chapelle-Heulin, berceau de la famille de sa mère, de 1944 à 1953. Réfractaire au STO, il fut caché comme ouvrier agricole à la Petite Tranchais, sur la Regrippière, en 1943-1944.
Il épouse en 1947, au Landreau, Germaine Gratas : ils ont trois filles.

Il a été viticulteur jusqu'en 1953, période pendant laquelle il a continué à entretenir ses vignes tout en travaillant ailleurs en parallèle. En effet, l’exploitation est trop petite pour subvenir aux besoins du ménage. Ainsi, à la Toussaint 1953, il met ses vignes en métayage (il garde la moitié de sa récolte de raisins et fait son vin), loue ses terres et part travailler à Nantes. Il continue cependant à habiter à la Haute-Gagnerie.
En 1967 et 1968, ses vignes sont exploitées par son frère Pierre Maillard jusqu’à la Toussaint 1968, puis par Joseph Piveteau et son fils Yvon, de Bas Briacé, au Landreau. L'exploitation de Pierre Maillard couvrait alors 8 à 9 hectares. C’est une exploitation familiale qui emploie un ouvrier agricole, Jean-Claude Dersoir, et embauche des vendangeurs de son entourage (voisins, cousins et camarades étudiants du fils).

Emmanuel Maillard travaille alors dès 1953 comme manœuvre dans une entreprise de maçonnerie de Saint Jacques de 1953 à 1957. A cette date, il entre à l’usine Sud-Aviation de Château-Bougon pour 22 ans comme magasinier et employé de réception au magasin boulonnerie. Il travaille aux emballages des appareils ménagers, puis à la réception des marchandises, et ce jusqu’à sa retraite en 1979. Il participe au ciné club de l'entreprise Sud-Aviation à Bouguenais. C’est à ce moment-là qu’il intègre le club de photographie et réalise des films avec le matériel du club, avant d’acquérir le sien propre.

Il meurt en 2016 à Saint Michel et Chanveau, en Maine et Loire.










tc intc outduréedescriptionmots clés
01:00:00:1301:00:22:1900:00:22:06PE La Haute Gagnerie (Chapelle-Heulin) et son vignoble, la maison du cinéaste et les vieilles maisons du village au sommet de la colline. Un champ de vigne. GP sur les piquets de bois. Les raisins sont verts. La musique accompagnant est de Manuel de Falla," La danse du feu", extrait de "L'amour sorcier".  
01:00:22:2001:00:34:1500:00:11:20GP La vigne à l’automne à la Haute Gagnerie, zoom arrière, le vignoble en couleur d'automne.  
01:00:34:1601:00:39:0500:00:04:14Carton titre "La Vigne", complété par la voix-off d'Emmanuel Maillard : "la vigne aux quatre saisons" souligné par la musique de Vivaldi, "Les quatre saisons".  
01:00:39:0601:00:43:2100:00:04:15Une parcelle vigne en hiver. Les plants sur rattachés à des piquets de bois, les vignes sont sans feuilles. La vigne est "chaussée" pour protéger les ceps, laissant un large sillon pour faciliter l'écoulement de l'eau au milieu des rangs.  
01:00:43:2201:01:36:1100:00:52:14Deux hommes (un jeune homme et un homme plus âgé) taillent les plants de vigne avec des sécateurs manuels. A leur côté, un baril de tôle monté sur une structure métallique pour brûler les rameaux qu'il déplacent au rythme de leur avancée. Chacun a dans la poche des morceaux de joncs dont ils se servent pour enrouler la tige du cep non coupée au fil de fer. Voix-off : "Il faut la tailler jusqu'au soir". La vigne est conduite sur fil de fer en ardoise : plantation traditionnelle depuis la reconstitution du vignoble après la crise du phylloxera à la fin du XIXe siècle. La vigne est taillée (taille Guyot) à trois bras ( 1 baguette qui donnera des fruits dans l’année et 2 coursons pour les récoltes suivantes). La baguette est attachée au fil de fer par un brin d’osier. Le sécateur est manuel. Le sarment qui est taillé est brûlé au fur et à mesure. Sinon, on fait des fagots de sarments, désormais réservés aux grillades ! Les fagots de « javelles » appartiennent au passé. 
01:01:36:1201:02:08:1900:00:32:07Un homme portant un béret taille la vigne et enroule certaines parties sur le fil de fer avec les liens en jonc (la vigne est basse, elle est donc jeune).  
01:02:08:2001:02:09:0900:00:00:14Entres les rangs des vignes, les sarments coupés sont réunis en fagots rangés sur le sol.  
01:02:09:1001:02:10:0900:00:00:24Entre les rangs de vignes, les sarments coupés sont réunis en fagots et rangés sur le sol.  
01:02:10:1001:02:14:1800:00:04:08Les fagots sont entassés en bout de rangée.  
01:02:14:1901:02:19:0200:00:04:08Le champ de vignes taillées. 
01:02:19:0301:02:22:0500:00:03:02GP Les plants de vigne, les premiers bourgeons apparaissent (débourrement).  
01:02:22:0601:02:50:0000:00:27:19Le champ de vigne au début du printemps (débourrement de la vigne). En arrière plan, le corps de bâtiment aux toits de tuiles, la maison d’habitation à la Haute-Gagnerie. Panoramique sur sur la vigne, les plants sont sur des piquets en bois. 
01:02:50:0101:03:36:1700:00:46:16Charruage avec un cheval entre les rangées et entre les ceps, au printemps. PE Les rangs sont charrués. Son : accordéon, chanson à boire "La vigne aux oiseaux".  
01:03:36:1801:03:37:1500:00:00:22GP Les ceps de vignes avec feuilles et fleurs.  
01:03:37:1601:04:06:0800:00:28:17Sulfatage avec tracteur (spécialement conçu pour la viticulture, immatriculé 11996 44). 
01:04:06:0901:05:12:0500:01:05:21GP Inflorescence, les grains de raisin se forment sur les pieds de vignes. Madame Maillard (robe chasuble et chapeau) goûte le raisin cueillit sur la vigne.  
01:05:12:0601:05:55:1700:00:43:11Emmanuel Maillard marche dans ses vignes et goûte le raisin.  
01:05:55:1801:08:24:0000:02:28:07Panneau D74 La Haye Fouassière. Voix-off d'Emmanuel Maillard : « les vendangeurs arrivent et bien ça promet ». Une fête locale se prépare, la course des vendangeurs. Sur fond musical de fanfare, des camionnette avec inscription « au merle blanc » et équipées de haut-parleur circulent sur la route départementale. Sur un tracteur une pancarte avec mention « marche des vendangeurs » et deux drapeaux français flottant au vent. Quatre bicyclettes et un coureur à pieds les suivent, dépassés par un automobiliste. Ils sont suivis par d'autres coureurs à pieds portent des numéros et la mention Decré (numéros des maillots : 35, 21, 39, 51, 74, 51, 26, 58, 41, 43, 55, 62, 36, 34, 64, 65, 63, 61, 72, 59, 58, 34, 52, 34, 54, 53) portant chacun un panier de vendanges. Une 404 Peugeot les dépasse, l'enfant à bord tend un fruit à un coureur. Une Renault 8 roule derrière. A partir de 01.07.27.12, les coureurs arrivent au bourg. 2 CV. Un passant donne un œuf à un coureur. Au bourg, rue de la Haye Fouassière. Panorama sur le virage et la vigne, le château d’eau en arrière-plan. Deux coureuses marchent sur le bord de la route. Images floues de 01.07.58.18 à 01.08.24.00 
01:08:24:0101:08:38:1900:00:14:18Fête locale, la course à pied des vendangeurs, des coureurs sont sur un pont sur la Sèvre avec un parapet en pierres. Un vélomoteur passe. 
01:08:38:2001:09:16:1500:00:37:20Au bourg, des villageois se tiennent devant un camionnette Butagaz, devant la mairie de la Haye Fouassière, un grand cèdre se tient près de la mairie. Une femme est à la fenêtre de la mairie. En fond musical, la chanson « Les Chevaliers de la table ronde », « allons voir si le vin est bon… » Les coureurs à pieds avec les numéros 17, 34, 52, 41, 54, 53 arrivent. Une banderole « soyez les bienvenus » les accueille. Un tracteur entre dans le village, portant une pancarte "14ème marche des vendangeurs".  
01:09:16:1601:09:39:0600:00:22:15Des paniers de vendangeurs en plastique sont entassés sur le sol près de parterres de fleurs. Le public se réunit dans un parc, le clocher de l'église en arrière-plan. Quatre coureuses posent avec la pancarte "14ème marche des vendangeurs".  
01:09:39:0701:09:47:2300:00:08:16Panneau La Chapelle-Heulin. Trois gros tonneaux sont stockés dehors. Commentaire : "C'est dans les vieux fûts qu'on fait le bon vin".  
01:09:47:2401:10:22:2100:00:34:22Vendanges à la main à La Chapelle-Heulin (La Haute-Gagnerie), à l'aide de portoires et pilon. Enfants et adultes participent.  
01:10:22:2201:10:45:0000:00:22:03Sur fond musical, Chanson « bécasseaux et perdreaux et la fine andouillette", pause dans la journée vendange, c'est l'heure du casse-croûte. Chacun se sert en pain, fromage et vin rouge. Un chien s'agite pour obtenir à manger.  
01:10:45:0101:11:21:1500:00:36:14Les vendanges reprennent. Chacun ramasse, rempli les portoires avec les seaux. Un tracteur avec remorque ramène les portoires.  
01:11:21:1601:11:40:1000:00:18:19Une bataille de grains de raisons démarre dans les vignes. Ils rient et s"amusent. Comment en voix-off : « oh les jeunes faudrait pas trop gaspiller la vendange »  
01:11:40:1101:12:07:0100:00:26:15Les jeunes vendangeurs sont au travail. L'un d'eux porte un tonneau vide sur le dos. Le tracteur arrive pour charger les portoire. A l'aide d'un crochet, un homme monte chaque portoire sur le tracteur.  
01:12:07:0201:12:41:2000:00:34:18Ramassage des portoires par le tracteur. Un homme âgé et un petit garçon sont sur une remorque attelée à un cheval. L'enfant salue les vendangeurs. La remorque plein, il repart.  
01:12:41:2101:13:11:2100:00:30:00Sur fond de chanson à boire : « voilà la jolie presse, pressi, pressoi, la voilà la jolie presse à vin… » , les portoires sont vidés dans une machine à vendanger électrique.  

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam