• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8794

Films
en accès libre

RECHERCHE
  • Titre   Résumé   Réalisation   Séquences   Années  





  •  
    Champ
    Opérateur
    Valeur
Sur le même thème

Vingt ans à Molène, jamais Molénais... [14955]

Film professionnel | Bretagne

Ce film n'est pas disponible. Pour plus d'informations, contactez-nous.

    • Genre
    • Documentaire
    • Durée
    • 00:55:00
    • Coloration
    • Couleur
    • Format durée
    • MM - Moyen métrage
    • Format original
    • DV
    • Son
    • Sonore
Molène, une île au large du Finistère, paradis et enfer pour Philippe Richard, secrétaire de mairie qui s'y est installé il y a plus de 20 ans... Portrait drôle et acide, un regard sur les "autres" que l'on subit, que l'on aime, sentiments exacerbés sur un territoire quasi restreint.

C'est un bout de terre au large du Finistère. Au crépuscule, son horizon prend les couleurs d'un tableau de Rothko. Le jour, son dégradé s'étend du gris pierreux au blanc laiteux, effeuillant toute la gamme des bleus. d'ici, Brest semble le bout du monde - et encore : son bout le plus proche. Il y a dix-huit ans, Philippe Richard a jeté l'ancre à Molène. A l'époque, C'était pour accompagner sa femme, nommée infirmière dans l'île. Avec le temps, le mari de l'infirmière est devenu secrétaire de mairie... mais toujours pas Molénais. Ici, lance Philippe, C'est le paradis et l'enfer. Le paradis : ces ruelles pavées, ces dunes d'herbe rase qui déboulent dans l'écume. l'enfer - selon lui et quelques autres, peu nombreux, à avoir accepté de parler à la caméra : les Molénais eux-mêmes, la médisance rivée aux lèvres, le regard suspicieux et le pied prompt à vous flanquer le coup de grâce. Comme si côtoyer l'infini rapetissait les esprits. Le huis clos insulaire est un terreau propice à la montée des jalousies, au repli communautaire et à la peur de l'étranger. Philippe Richard nous initie avec une ironie bonhomme aux moeurs de l'île, sous le regard tendre et amusé de Véronique Pondaven. Son documentaire est taciturne, fait de petits riens, d'apéros pétillants et de rues enneigées. En quelques plans sensibles, la réalisatrice a l'art de rendre éloquente une simple scène de petit déjeuner. Le pari de capter l'Âme de l'île et de ses habitants était ardu. Se heurtant aux silences de Molène, elle n'y est parvenue qu'à moitié, mais la balade ne manque pas de charme.

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam