• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Votre identifiant
    Votre mot de passe

8144

Films
en accès libre

      • Replay : "C'était la guerre d'Algérie"

      • Jusqu'au 23 janvier 2023 - En replay

      • Chaîne
      • France2

      • Replay : "C'était la guerre d'Algérie"
      • Télévision : "C'était la guerre d'Algérie"
        Voir en replay jusqu'au 23 janvier 2023
         
        Une série documentaire réalisée par Georges-Marc Benamou, écrite avec Benjamin Stora (2022, 5x52 min), produite par Siècle Productions.
         
        Juillet 1962, l’Algérie est indépendante. Ils sont des millions à travers tout le pays à fêter la naissance d’une nation et la fin de 130 années de présence française. Un million d’autres, européens, appelés les « pieds-noirs », nés en Algérie, enracinés depuis des générations quittent le pays dans un dramatique exode. « La guerre d’Algérie, c’est la guerre qui n’aurait jamais dû avoir lieu », a dit Ferhat Abbas, le premier président du gouvernement provisoire de la République algérienne. Et pourtant cette guerre « qui longtemps n’aura pas de nom » va durer huit longues années. De 1954 à 1962, la guerre d'Algérie, ce sont un million et demi de jeunes appelés français, contre des milliers de maquisards, côté algérien, 30 000 morts militaires français, des centaines de milliers d’Algériens tués, des milliers d’Européens disparus au moment de l’indépendance... On devrait dire « les » guerres d’Algérie. Une guerre entre nationalistes algériens et l’armée française bien sûr, mais aussi une guerre entre Algériens ; celle qui opposa cruellement deux mouvements indépendantistes rivaux. Et l’autre qui opposa les harkis, ces musulmans pro-français, au Front de libération nationale algérien (FLN) et qui fit, à l’indépendance, des dizaines de milliers de morts, côté harkis. Et enfin la guerre franco-française qui commence à Alger en juin 1958 par un grand malentendu. Une guerre qui divisa la France, la terrorisa durant des années et faillit la faire basculer dans le chaos. C’est tout cela la guerre d’Algérie. L’histoire de deux peuples déchirés un temps, mais liés à jamais par ce passé commun.
         
        Près de 4 minutes d'extraits de films issus des collections de la Cinémathèque de Bretagne enrichissent le propos de la série. On y retrouve notamment 1 minute d'extraits du film Algérie en flammes, et 1 minute d'extraits des rushes de Peuple en Marche réalisés respectivement en 1958 et 1963 par René Vautier.
      • Programmation 2022-2023
      • Collection Mémoire du travail
      • Entrefil
      • La boutique

La newsletter
de la cinémathèque de Bretagne

Pour recevoir toutes nos informations,
inscrivez-vous

Powered by diasite
Designed by diateam