• Skrivit hoc'h anv implijer ha ger-kuzh er furmskrid amañ dindan

    Anv implijer
    Ger-kuzh

7219

film enlinenn

      • Projecteur 16 mm type MB 15 de Debrie

      • 1
      • Debrie MB15 01.jpg
      • Dès le milieu des années 30 apparaît le projecteur Debrie 16 mm qui sera amélioré et deviendra le fameux MB 15. Cet machine sera l’appareil de prédilection des amateurs éclairés mais surtout que l’on retrouvera dans les petites salles communales, les patronages et dans les écoles.
         
        Il assure une projection impeccable juqu’à 25 mètres de distance sur un écran de 3 mètres de base. Les images sont d’une fixité absolue et sans scintillement. Ce projecteur, muni d’un changement de vitesse permettant de passer des films sonores ou muets, est articulé avec le bloc amplificateur qui lui sert de base, ce qui permet, par simple inclinaison, le réglage de la projection. L’ensemble projecteur-amplificateur peut-être monté sur pied spécial Debrie ou posé sur n’importe quelle table. Chargement ultra-rapide.
         
        D’après le Catalogue Photo-Plait 1950
         
        Caractéristiques techniques 
         
        Entraînement du film 16 mm sonore par trois griffes
        Deux débiteurs dentés
        Bras débiteur et récepteur
        Lanterne et ampoule électrique incorporées
        Moteur et ventilateur électrique incorporés
        Amplificateur incorporé
        Dimension : Longueur : 42 cm Largeur : 20 cm Hauteur : 57,5 cm
         
         
        Cinéaste : Louis Le Bris
         
        C’est en 1991 que Louis Le Bris a pris contact avec la Cinémathèque de Bretagne, avec un premier dépôt de films en 16 mm évoquant la vie quotidienne de la région du Faouët. Rien d’étonnant de la part de ce Morbihannais, né en 1912, dont les premiers pas professionnels furent ceux d’un instituteur itinérant. Après la Seconde Guerre mondiale, il se découvre une passion pour le cinéma, qu’il concrétise par l’achat d’un appareil de projection, puis par l’acquisition d’une caméra de 16 mm.
        Il quitte alors l’enseignement proprement dit pour être détaché dans le Morbihan au cinéma éducateur, au titre de la Ligue de l’enseignement.
         
        Louis Le Bris parcourt alors le département, diffusant dans les écoles ou les salles communales des films de fiction et des documentaires éducatifs.
         
        Laïque convaincu et observateur de ses contemporains, il a beaucoup tourné en 16 mm mais aussi en super 8. Sa production, qui couvre les années 1945 à 1963, est entrée dans les archives de la Cinémathèque après de nombreux contacts. Aujourd’hui en grande partie restaurée, elle propose des documents remarquables dont un film sur la Sainte-Barbe du Faouët, véritable florilège des activités d’après-guerre tel que les courses cyclistes, les cérémonies religieuses et à la fête foraine.

         

        Découvrez Foire aux chevaux, marchés 47/48, l’Ellée en crue réalisé par Louis Le Bris en 1947.
         

         

      • 12 Untitled design.jpg
      • Mar plij
      • Emezelit !

      • 16 une 800x462.jpg
      • En-dro d'ar
      • Filmoù

      • 6 Entrefil 4.JPG
      • Lizher-kelaouiñ
      • Entrefil

      • 2 DVD.jpg
      • Dizoloit
      • Ar stal

Lizher-kelaouiñ Gwarez Filmoù

Lakait hoc'h anv evit resevout an holl ditouroù

Powered by diasite
Designed by diateam