• Entrez votre identifiant et votre mot de passe dans le formulaire ci-dessous

    Anv implijer
    Ger-kuzh

6654

film enlinenn

      • Hommages à Donatien Laurent et Jean-Yves Veillard

      • Capture d’écran 2020 04 02 à 09.38.02.jpg
      • Donatien Laurent et Jean-Yves Veillard,
        deux figures tutélaires de la culture populaire de Bretagne nous ont quittés la semaine dernière.
        Jean-Yves Veillard, membre fondateur de l’Union démocratique bretonne en 1964, est surtout connu pour avoir créé le musée de Bretagne à Rennes en 1976, puis en 1987 l’écomusée du pays de Rennes et enfin le projet de nouveau musée de Bretagne aux Champs Libres. Parti à la retraite en 2000, il a continué inlassablement ses recherches en particulier autour du fonds Dreyfus conservé au musée de Bretagne. À la fin des années 70, Jean-Yves Veillard avait déjà compris l’intérêt de l’introduction de l’audiovisuel dans les musées, ainsi que la sauvegarde des supports filmiques au même titre que d’autres supports d’archives. Il avait été parmi les premiers à évoquer la création d’une cinémathèque en Bretagne.
         

        Donatien Laurent Donatien Laurent

        Voir quelques films dans lesquels apparaît Donatien Laurent

        Chercheur essentiel dans le domaine de l’anthropologie de la Bretagne et du monde celtique, Donatien Laurent est surtout connu pour sa thèse sur le Barzaz Breiz. C’est après avoir retrouvé les carnets de collecte originaux de Théodore Hersart de la Villemarqué qu’il a pu entreprendre cet énorme travail qui lui permit de prouver la véracité du travail de collecte de la Villemarqué.

        Devenu directeur du Centre de recherche bretonne et celtique (de 1987 à 2001), il poursuivra ses recherches sur la littérature orale et les traditions comme la Troménie de Locronan. Son travail sur la  gwerz de Louis Le Ravaillec entamé dans les années 60 sera l’objet d’un film d’enquête dont il sera un des personnages principaux en 2013 (réalisé par Philippe Guilloux).

        Donatien Laurent, s’est intéressé de très près à la création de la Cinémathèque de Bretagne puisqu’il fut membre du bureau de notre association dès 1986.
        Son premier directeur et fondateur, André Colleu, lui rend hommage.
        La disparition de Donatien me touche particulièrement. Je l'ai découvert par le film La Gwerz de Ploezal (1981) et je savais de lui qu'il avait convaincu la famille de lui confier les carnets de La Villemarqué : oui c'était possible de retrouver et de magnifier des documents de la culture populaire ! Mathilde et moi sommes allés à Brest pour lui demander de cautionner la création de la Cinémathèque de Bretagne et d'être membre du bureau fondateur.
        Il nous a écouté avec bienveillance. Il avait une qualité exceptionnelle d'empathie, ne parlait pas beaucoup aux réunions de la Cinémathèque, ou alors de façon courte et souvent avec un  humour ciselé. Après avoir écouté l'exposé de notre projet, au lieu de répondre sur le fond, il m'a dit : "j'aime ton accent en breton !". J'étais décontenancé, et j'ai repensé bien des fois à ce trait qui sous-entendait avec humour que le rapport humain, la confiance, l'honnêteté sont aussi déterminants que la recherche intellectuelle parce qu'ils la déterminent. 
        Donatien nous marque parce qu'il a été un chercheur brillant et sans concessions doublé d'un sens aigu de la relation, avec douceur, humilité, humour et bienveillance. 
        Merci de m'avoir apporté cet exemple !
        André Colleu

Lizher-kelaouiñ Gwarez Filmoù

Lakait hoc'h anv evit resevout an holl ditouroù

Powered by diasite
Designed by diateam